Que faire en cas de maltraitance sur chat constatée ?
02.10 2018

Que faire en cas de maltraitance sur chat constatée ?

Aide chat errant

Un chat fuyant, agressif, recroquevillé, maigre, blessé autant de signes qui montre qu'il subit peut être un cas de maltraitance. Les chats traumatisés sont facilement reconnaissables et bien évidemment il faut s'en occuper sans tarder. Se débarrasser de cette situation de peur et de méfiance est possible, mais demande beaucoup de temps et beaucoup de preuves visibles envers le chat.

Les chats ont une bonne mémoire

Les chats ont des souvenirs associatifs impressionnants et à chaque fois qu'il vit la même situation il est prudent et préfère se tenir à carreau. Dans la nature, ces chasseurs solitaires ne peuvent compter que sur leurs propres esprits pour évaluer les menaces.

Ils conçoivent une association émotionnelle avec les effets positifs et négatifs des personnes, des lieux et des choses. Que ces associations soient ou non des souvenirs, dans le sens humain, est une question technique, sémantique.

Votre chat réagit à de nouvelles choses en raison des expériences passées à des fins pratiques. L'abus physique peut laisser des cicatrices physiques sur les animaux de compagnie et le plus dangereux ce sont les blessures émotionnelles.

Le ton d'une voix, le fait de lever la main, le clac d'un doigt, le moindre repère peuvent stimuler un chat en mode défensif après une association négative. Les chats maltraités courent souvent ou se cachent quand ils reconnaissent une situation ou un fait lié à cet abus. Ils peuvent devenir agressifs et prendre leur anxiété sur d'autres animaux ou des personnes.

Les deux types de maltraitance

  • La maltraitance volontaire

Bien qu'il existe de nombreuses interprétations de la maltraitance chez un chat, mais la maltraitance volontaire ou intentionnelle est la plus cruelle. Le propriétaire fait vivre au chat des situations difficiles comme le blesser et ne pas l'apporter assistance ni soin. La négligence est aussi une image de la maltraitance volontaire lorsqu'il est infesté de parasite, le laisser à seul à la maison lorsque ses maitres sont partis en vacance par exemple.

  • La maltraitance involontaire

Adopter un chat c'est le prendre en charge quoiqu'il arrive. Il ne faut pas non plus oublier que le chat est un animal de compagnie, ce qui signifie qu'il se comporte comme un membre de la famille. La maltraitance involontaire se présente par le manque de soin et d'affection. Cela peut se présenter par la négligence des besoins élémentaires : aliment, eau, litière, soins médicaux. Le fait d'élever plusieurs chats fait partie des cas, car ils sont tous négligés (odeur, alimentation, affection, etc).

Comment lui redonner confiance ?

On peut très bien aider un chat maltraité de vivre une vie normale, mais parfois l'amour et les bonnes intentions ne peuvent pas dissiper les effets d'un traumatisme horrible. En général, il faut donner le temps et de l'espace au chat afin qu'il puisse se rendre compte qu'il est en sécurité.

Il a besoin d'espaces sécuritaires. L'endroit où il vit devrait comporter des accessoires tel un arbre à chat, des jouets, de l'eau et de la nourriture propre, une litière spécialement pour lui. Il peut mal tolérer le partage avec d'autres animaux. L'affection, les friandises et les jouets sont les meilleures armes de séduction.

Des séances courtes fréquentes de caresses sont préférables, car il ne faut pas non plus l'envahir. Si un cas de maltraitance est constaté chez un voisin ou quelque part, on peut alerter les autorités tel le commissariat de police, une association pour la protection des animaux.